Les Cyanobactérie – Un véritable danger ?

Les Cyanobactérie – Un véritable danger ?


Les cyanobactéries, ou cyanophycées, ou encore algues bleues (leurs anciens noms), sont des bactéries photosynthétiques, c'est-à-dire qu'elles tirent parti, comme les plantes, de l'énergie solaire pour synthétiser leurs molécules organiques. Pour capter cette lumière, elles utilisent différents pigments : des phycocyanines (de couleur bleu-vert) ou la chlorophylle.

La prolifération des cyanobactéries dans les étendues d’eau représente un danger pour la santé des humains et des animaux, au point que les autorités ferment régulièrement des points d’eau devenus toxiques. Empêchant jeunes et moins jeunes qui ne peuvent aller à la mer de se baigner. En cause : le changement climatique et les apports d’azote et de phosphate dus aux activités humaines.

Image2.png

La liste des problèmes engendrés par les cyanobactéries est longue, quoique certainement incomplète. Les mortalités de bétail, chiens, oiseaux, poissons et humains sont nombreuses. Les maux provoqués sont variés : hépatites, diarrhées, douleurs musculaires, gastro-entérites, dermatoses, irritation des voies respiratoires supérieures, etc. Les principales voies d'exposition aux toxines sont l'ingestion d'eau et le contact cutané et pulmonaire par les loisirs nautiques ("boire la tasse" en fait partie, bien sûr).

Les toxines sont regroupées en trois familles :

  • Les hépatotoxines : les plus répandues et les plus étudiées. Elles comprennent les microcystines (qui servent d'unités - toxines), les nodularines et les cylindrospermines ;

  • Les neurotoxines : en principe non présentes en France (jusqu'en 2002), mais comme elles le sont chez des voisins européens, on peut craindre leur découverte chez nous (cf. le Tarn en 2003). Elles provoquent la mort par arrêt respiratoire.

Image3.png