L'épidémie de scolytes

L'épidémie de scolytes


Initialement déclenchée en région Grand Est, l'épidémie de scolytes progresse et s'étend désormais sur la quasi-totalité des forêts d'épicéas de la moitié nord de la France (Bourgogne-Franche-Comté, Hauts-de-France, Normandie). En creusant des galeries sous l'écorce des arbres, ces insectes ravageurs finissent par couper la circulation de la sève conduisant à la mort prématurée des peuplements d'épicéas des forêts.


En région Grand Est, où une cellule de crise réunissant les professionnels de la filière forêt-bois a été activée, on estime à 400 000 m3 le volume d'épicéas attaqués en 2018 par le coléoptère. Dans les forêts publiques situées aux alentours de Verdun, environ 80 000 à 100 000 m3 de bois sont concernés à ce jour, soit l’équivalent d’une année et demie de récolte.


Qu'est-ce qu'un scolyte ?

C'est un tout petit insecte, un coléoptère d'environ 5 millimètres de long, qui se nourrit de bois, souvent d'épicéas, dans nos forêts de montagne où il a toujours vécu. En plus de creuser des galeries sous l'écorce, il apporte aussi avec lui un petit champignon qui finit par scléroser les branches des arbres, jusqu'à leur chute, et par faire dépérir l'arbre. C'est la nature. Le problème, c'est que le réchauffement climatique entraîne une surpopulation, et par conséquence de plus en plus d'arbres sont touchés.


Image1.jpg


A savoir !

Lorsque vous vous promenez en forêt et que vous apercevez un arbre jauni dont les épines sont tombées, il est important de prévenir l’Office National des Forêts. Ne vous installez pas en dessous des arbres jaunis par une attaque de scolytes, une branche pourrait tomber !

Un espace de contact se trouve sur www.onf.fr